Il fait nuit. Encore, mais nous savons que le jour va poindre. C’est dans une nuit comme celle-là, une nuit pas comme les autres, que mystérieusement, la vie de Dieu a surgi. C’est à la frange du jour, en ce matin de Pâques, que la mort va perdre son pouvoir et le Christ, notre Seigneur, ressusciter des morts. Nous le croyons. Nous le vivons. Cette flamme qui brûle dans la nuit nous rappelle Celui qui a dit: je suis la résurrection et la vie, je suis la lumière du monde …

Que ce feu nouveau, né dans la nuit de nos obscurités, nous fasse naître à la vie du Très-haut, et célébrer le ressuscité.

Liturgie de la lumière

Célébration de l’aube de Pâques. Ecublens, 1er avril 2018